La production d’électricité en mutation

Stratégie énergétique 2050 de la Confédération

Journal 02/13 Wende Gross

Après la catastrophe nucléaire de Fukushima, le Conseil fédéral a décidé de se retirer de l’énergie atomique le 25 mai 2011. Par conséquent, l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) a examiné différents scénarios d’avenir et élaboré un catalogue de mesures.

Le «paquet énergétique 2050» prévoit la transformation progressive de l’approvisionnement suisse en énergie par l’augmentation de l’efficience énergétique, le développement de l’énergie hydraulique et des énergies renouvelables ainsi que, si nécessaire, de la production de courant fossile (installations de couplage chaleurforce, centrales à gaz à cycle combiné) et des importations. Ce nouveau bouquet énergétique doit permettre de changer d’énergie sans lacune dans l’approvisionnement et de réduire la part des énergies fossiles.

Des conditions cadres améliorées
L’accélération et la simplification des procédures pour la construction d’installations solaires et éoliennes ainsi que la modernisation et l’extension des réseaux électriques doivent également y contribuer. La mise en oeuvre de ces mesures nécessite une révision totale de la loi sur l’énergie ainsi que d’autres modifications légales.

A l’avenir, le soleil, le vent, l’eau et la biomasse doivent revêtir une place plus importante dans notre approvisionnement. Les moyens nécessaires pour promouvoir les énergies renouvelables vont augmenter en continu par le biais de la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC). Le parlement a déjà décidé que le supplément sur notre facture électrique augmenterait cette année à 0,9 centime/kWh.

Le mélange énergétique suisse aujourd’hui et en 2050
Le paquet de mesures du Conseil fédéral ne déploiera ses effets qu’à partir de 2015. La demande en électricité va continuer à augmenter jusqu’en 2020 en raison de la mobilité électrique croissante et des prestations de chauffage par le courant.

En 2011, les centrales hydrauliques représentaient 53,7% de la production totale d’électricité contre 40,7% pour les centrales nucléaires. Les installations thermiques conventionnelles et les autres installations représentaient 5,6% (dont environ 2% pour les nouvelles énergies renouvelables). Le graphique montre comment l’offre d’électricité pourrait évoluer d’ici à 2050 avec ce paquet de mesures. Plus de 60% de l’électricité proviendrait de l’énergie hydraulique. La production électrique renouvelable doit être augmentée de 22,6 TWh ce qui représenterait plus de 30% de la production pour une demande totale estimée de 70 TWh. Les besoins restants (moins de 10%) seraient couverts par une production électrique thermique fossile (installations de couplage chaleur-force, centrales à gaz à cycle combiné) et éventuellement par des importations de courant.

Pessimistes et optimistes
L’association économique «economiesuisse » est sceptique vis-à-vis de la stratégie énergétique 2050 de la Confédération. L’association qui lutte pour des «prix énergétiques compétitifs » et contre «l’économie de subvention et la politique industrielle», craint que la stratégie énergétique du Conseil fédéral ne menace la compétitivité de notre économie. De leur côté, l’Agence des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (A EE) et «Swissolar» saluent l’orientation de la stratégie énergétique 2050. Ces deux associations considèrent cependant que les objectifs de développement fixés sont trop modestes et soulignent que la chute des prix des modules solaires et les réductions des contributions RPC qui en découlent avanceront beaucoup plus rapidement que les prévisions des autorités, ce qui va encourager la transition énergétique. Selon «Swissolar», il serait tout à fait réaliste que le solaire représente 20% dès 2025 au lieu de 2050. Grâce à ses lacs de retenue, la Suisse dispose de capacités de stockage suffisantes pour compenser les manques quotidiens et saisonniers de l’énergie solaire. Fin 2012, la puissance des installations photovoltaïques installées en Suisse ne couvrait que 0,6% du besoin en électricité.



© 2009 Winterhalter + Fenner AG / ElectroLAN SA
Tous les textes et illustrations sont protégés par des droits d'auteur et n'ont pas le droit d'être reproduits sans autorisation.