Electromobilité: L’avenir appartient aux pionniers

emotion gross

La démocratisation des voitures électriques passe par le covoiturage. Dans l’agglomération zurichoise, le projet pilote eMotion propose à des entreprises et à des particuliers de mettre leur voiture électrique à la disposition du public.

Les besoins croissants en mobilité représentent un grand défi pour les zones fortement urbanisées telles que l’agglomération zurichoise. eMotion Zürich est un projet pilote initié en mai 2014 par la plateforme «Zukunft urbane Mobilität». Celle-ci réunit divers acteurs des pouvoirs publics, du monde associatif et de l’économie privée dans le but d’étudier des solutions novatrices pour la mobilité de demain en zone urbaine.

eMotion: comment ça marche?

Le projet eMotion est un système de covoiturage avec des véhicules électriques parrainés par les services industriels de la ville de Zurich (ewz), le Touring Club Suisse et la Migros. Pour un modique investissement de 25’000 francs, les participants (aussi bien des privés que des entreprises ou des organismes publics) reçoivent une voiture électrique Renault ZOE et une station de recharge rapide alimentée en courant écologique. En contrepartie, ils doivent mettre ce véhicule électrique à la disposition du public grâce à la plateforme de réservation en ligne Sharoo.

Une app mobile remplace la clé de la voiture

Sharoo est une plate-forme indépendante qui se consacre au partage de véhicules de particulier à particulier. Le grand avantage de ce système est qu’il permet de partager un véhicule de façon simple et rapide. En effet, après avoir téléchargé l’application mobile Sharoo, les utilisateurs peuvent déverrouiller le véhicule qu’ils ont réservé simplement à l’aide de leur smartphone. Fini les tractations compliquées pour la remise des clés!

Delag AG: un pionnier enthousiaste
L’entreprise d’installations électriques Delag AG avec son siège principal à Zurich et une succursale à Hinwil participe au projet pilote eMotion. Roger Jud, son directeur, partage avec nous ses premières impressions:

M. Jud, comment avez-vous eu connaissance du projet de covoiturage eMotion?
Pendant ma visite du salon «Auto Zürich» pour m’informer sur l’offre en véhicules électriques.

Qu’est-ce qui vous a incité à participer à ce projet?
Je trouve super de partager mon auto avec d’autres personnes lorsque je ne l’utilise pas. De plus, j’aide des conducteurs à se faire une opinion sur les voitures électriques.

Quelles sont vos premières expériences avec ce projet de covoiturage?
Lorsque le projet a démarré et que la voiture s’est trouvée pour la première fois sur la plateforme de location, j’ai effectivement été un peu inquiet... Mais dans les faits, tout fonctionne à merveille. Les fins de semaine, la plupart du temps la voiture est louée et les revenus de la location me permettent de couvrir les frais de location des batteries du véhicule. Jusqu’ici, je n’ai eu aucun problème de vandalisme et la communication avec les locataires fonctionne parfaitement. Comme certains locataires souhaitaient effectuer de plus longs trajets, j’ai même élargi le rayon d’action du véhicule en l’équipant d’une carte d’accès au réseau de recharge public MOVE de Groupe E.

Allons-nous donc bientôt assister à la révolution électrique de l’industrie automobile?
Malheureusement, non. Je crois que l’industrie automobile n’est guère intéressée à vendre des véhicules électriques. Qu’est-ce qu’elle pourrait encore développer, fabriquer et vendre elle-même? Sans parler de la maintenance… Mis à part la carrosserie, le châssis et le design, presque tous les composants proviennent de tiers. Dans le domaine des services, il lui resterait le remplacement des pièces défectueuses et des batteries usagées.
Quant aux véhicules hybrides, ils ne représentent probablement qu’une solution intermédiaire, car quel sens y a-t-il d’équiper un véhicule de deux systèmes complets de traction? Je pense que ce sont plutôt des entreprises comme Tesla, Google et d’autres qui vont mettre les fabricants d’automobiles sous pression!



© 2009 Winterhalter + Fenner AG / ElectroLAN SA
Tous les textes et illustrations sont protégés par des droits d'auteur et n'ont pas le droit d'être reproduits sans autorisation.