Ineltec 2017

En car à l’Ineltec

Ineltec17_646x300

Il est encore tôt, et pourtant, dans le car bien rempli qui va de Romanshorn au salon Ineltec de Bâle – via Kreuzlingen – on discute déjà vivement de l’actualité internationale, de politique ou de sport. Au même moment, d’autres cars partent de Coire, Saint-Gall, Rothenburg et Wallisellen pour rejoindre Bâle.

Comme les années précédentes, ElectroLAN a proposé un trajet aller-retour gratuit pour se rendre à l’Ineltec: cette fois, nous avons bénéficié de la collaboration de nos partenaires commerciaux. A 09h15 précises, les passagers ont quitté leur car pour se rendre au salon sous la pluie.

Par rapport à l’année 2015, l’Ineltec a enregistré une augmentation de 5 % sur la surface d’exposition vendue. Les exposants, plus de 260 en tout, dont des entreprises opérant au niveau international, ont avant tout présenté des produits et nouveautés dans les domaines suivants: électrotechnique, éclairage et domotique.

Pour Roland Kälin et Simon Frei, Product Managers chez ElectroLAN, le salon est l’occasion de rencontrer différents partenaires commerciaux. Après une brève visite de l’exposition avec Plica AG, on en vient à parler affaires: «J’ai pu présenter la stratégie produit souhaitée au cours de notre entretien», raconte Kälin, satisfait de l’échange. Ont suivi des rencontres avec Arthur Flury, AGRO ou encore Dätwyler.

La plupart des visiteurs ont quitté le salon pour se regrouper à côté des cars vers 16 h 45: «L’Ineltec a été riche et instructif», commente Felix Gätzi de l’E-Team d’Elektro AG. Il n’était pas venu au salon depuis six ans. «J’ai particulièrement apprécié le stand AGRO», ajoute son collègue Ivo Strässle. L’installateur-électricien Erich Pfister, Elektro Arber AG, a découvert de nombreuses nouveautés à l’Ineltec: «Il est important de voir les solutions sur place», précise-t-il à l’issue de la visite.

Un client de longue date qui préfère garder l’anonymat n’a pas été aussi convaincu par le dernier Ineltec que par l’édition 2015. Selon lui, il n’y avait pas assez d’innovations récentes. Il est néanmoins ravi du transport en car jusqu’à Bâle: «Je suis monté ce matin à Kreuzlingen et le voyage jusqu’à l’Ineltec s’est déroulé sans aucun stress. Le service est vraiment super.» Michael Halef, de Coma Elektro GmbH, 31 ans, se montre lui aussi très satisfait: «Un super service. Disons que je fais partie de vos habitués. Nous avons pu éviter les embouteillages et le repas était top.» Globalement, les impressions sur le retour en Suisse orientale sont aussi très positives. Nous nous réjouissons d’ores et déjà de nous rendre à l’Ineltec 2019.

Télécharger le pdf: